Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web.

×

Logo Arts de l'Islam
18 expositions 18 villes 20 nov. 2021 27 mars 2022
Retour liste

Un aperçu des oeuvres des 18 expositions

Retrouvez prochainement l'intégralité des cartels des œuvres exposées dans les 18 villes. En attendant, découvrez trois oeuvres emblématiques exposées à Blois, Mantes-la-Jolie et Nancy.

 


 

©Musée du Louvre, Dist. RMN-Grand Palais / Hughes Dubois
©Musée du Louvre, Dist. RMN-Grand Palais / Hughes Dubois

Reliure aux scènes de chasse
Iran, 16e siècle (1560-1588)
Carton, cuir, pigments et or sous vernis
32 x 20 cm
Paris, musée du Louvre, département des arts de l'Islam
Dépôt du musée des Arts décoratifs de Paris, 2006

 

Cet objet plat, richement décoré, est l’extérieur d’une reliure de manuscrit. La scène figurée représente une activité typique des rois et des princes dans le monde islamique : la chasse – au lion, ici. La composition est influencée par la peinture de manuscrits de l’époque, sans doute inspirée par un des grands artistes de la cour royale. Ce style permet de dater précisément cette œuvre. La technique de reliure laquée, où le décor est peint sur papier mâché, puis vernis, trouve son apogée en Iran au 16e siècle. Cette pièce en dépôt au Louvre depuis 2006 a été donnée au musée des Arts décoratifs en 1930 par un grand amateur d’art islamique, Gaston Migeon, qui n’a eu de cesse de le promouvoir, en organisant notamment une exposition dans ce musée (1903) et en faisant ouvrir au Louvre la première salle islamique (1905).

Bientôt en exposition à Mantes-la-Jolie

 

 


 

© Musée de l’histoire du fer, Jarville-la-Malgrange / Jean-Yves Lacôte
© Musée de l’histoire du fer, Jarville-la-Malgrange / Jean-Yves Lacôte
​​​​​

Coupe décorée, Iran, 12e siècle, Faïence, H. 8,5cm, D. 21,7cm, Laneuveville-devant-Nancy, Château Montaigu

Cet objet, vaisselle de luxe, nous transporte dans le monde iranien du 12e siècle. Ce territoire s’étend alors largement vers l’Asie et s’imprègne de sa culture, avant d’être envahi par Gengis Khan vers 1220. La scène représente deux femmes assises en face l’une de l’autre, à la mode de l’époque. Un arbre au milieu évoque la nature, peut-être un jardin. La richesse des costumes révèle le luxe de cette société. La technique de cette céramique colorée dite « haft-rang » (« sept couleurs ») permet de dessiner et de peindre dans le détail comme une peinture miniature dans les manuscrits. Ce type d’œuvres a eu beaucoup de succès auprès des collectionneurs européens à partir du 19e siècle.  

Bientôt en exposition à Nancy

 

 

 

 


© Musée des Beaux-Arts et d'Histoire Naturelle de Châteaudun/Anna Rodriguez
© Musée des Beaux-Arts et d'Histoire Naturelle de Châteaudun/Anna Rodriguez

Bouclier Iran, 19e siècle,  Acier damasquiné,  textile (revers),  D. 45 cm, Châteaudun, Musée des Beaux Arts

Ce Bouclier est un une arme de cérémonie iranienne du 19e siècle. Le décor est incisé sur l’acier, niellé (couvert d’une pâte noire) et incrusté de filets d’or. Le texte inscrit dans les cartouches qui rythment le pourtour semble avoir un effet protecteur pour le porteur du bouclier. Le téton central est décoré de manière à figurer le soleil, emblème de l’Iran en association avec le lion, qui évoque l’Imam ‘Ali. Ce type de bouclier pouvait être utilisé lors de processions ou de représentations de taziyeh,théâtre religieux au cours duquel les acteurs rejouent le martyre de l’Imam Husayn. Ce type d’armes était apprécié des collectionneurs européens dès le 19e siècle. Il a été donné au musée de Châteaudun en 1971 par Pierre Wahl-Offroy.

Bientôt en exposition à Blois

 

Publié le Mardi 21 septembre 2021

Partenaires