Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web.

×

Logo Arts de l'Islam
18 expositions 18 villes 20 nov. 2021 27 mars 2022
Retour liste

Qu'allez-vous voir à l'exposition de Rillieux-la-Pape ?

La richesse de cette exposition est d’abord due à la mobilisation exceptionnelle des collections de cinq institutions lyonnaises et de la métropole : le musée des Beaux-Arts de Lyon, la bibliothèque municipale, le musée des Confluences, le musée des Tissus et des Arts décoratifs, et l’Institut d’art contemporain de Villeurbanne.

Le territoire lyonnais constitue après le musée du Louvre, le plus grand conservatoire français du patrimoine islamique. Les œuvres présentées à la médiathèque de Rillieux-la Pape n’en sont que quelques exemples exceptionnels. Le musée du Louvre s’est donc joint à cette présentation de chefs d’œuvres avec deux prêts exceptionnels. L’exposition offre ainsi une découverte complète de la diversité artistique des Arts de l’Islam. Le fait religieux y est représenté par des chefs d’œuvres de la peinture de manuscrits et par un chandelier syrien du XIIIe siècle. Deux représentations du prophète Mahomet sont ainsi exposées, l’une avec l'Archange Gabriel et l’autre durant son voyage nocturne. Le premier manuscrit qui appartient au Louvre a été fait pour le sultan ottoman Murad III.

Le manuscrit représentant le « voyage nocturne » est un rare manuscrit persan de Chiraz daté du XVIIe siècle. Cette évocation de l’Islam comme religion est présente aussi avec un coran médiéval d’Espagne ou du Maroc. Enfin, pour rappeler la diversité des communautés religieuses au sein du monde islamique, le chandelier en métal incrusté du Louvre, signé par un artiste de Mossoul, peut-être chrétien, représente un cycle de la vie de Jésus.

Par ailleurs, les fastes des cours mamelouk, iranienne et ottomane sont présents. On peut voir par exemple un chanfrein de cheval en métal incrusté de filets d’or ottoman et un tapis monumental tissé dans la ville de Kerman au XVIIe siècle représentant des scènes de jardins persans et de chasses. Cette œuvre, comme d’autres dans l’exposition, évoque aussi un thème récurrent qui est la représentation des femmes dans les Arts de l’Islam. Les femmes musiciennes de l’Iran du XIXe siècle, la princesse druze photographiée en 1879 ou le portrait de femme de la série Women of Allah de l’artiste iranienne Shirin Neshat révèlent la diversité du regard artistique sur les femmes en Islam selon le lieu et l'époque à travers l’art du portrait. Enfin, une mention spéciale pour cette coupe au cavalier si vivant, léger et coloré, de l’Iran du XIIIe siècle.

Publié le Mardi 21 septembre 2021

Partenaires