Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web.

×

Logo Arts de l'Islam
18 expositions 18 villes 20 nov. 2021 27 mars 2022
Retour liste

Qu'allez-vous voir à l'exposition de Mantes-la-Jolie ?

Lorsque l’on parle des Arts de l’Islam, l’évidence pour l’habitant de la ville de Mantes-la-Jolie est de penser au tapis dit « de Mantes » conservé au musée du Louvre depuis 1912.

Ce tapis de près de 8 mètres de long, qui décorait auparavant la collégiale Notre-Dame de Mantes, est un exemplaire iranien exceptionnel du XVIe siècle, évoquant les activités favorites des princes iraniens de l’époque entre chasses et plaisirs du jardin. Le tapis, intransportable aujourd’hui jusqu’à Mantes-la-Jolie, est évoqué par un film immersif et exposé durant la durée de l’exposition au département des Arts de l’Islam.

Une autre oeuvre remarquable prêtée par le Musée des Arts Décoratifs de Paris nous plonge dans le même contexte artistique et culturel. Il s’agit d’une reliure exceptionnelle, peinte et vernie, datant de l'époque où la capitale iranienne d’Ispahan attirait les artistes depuis l’Inde jusqu’en Méditerranée. Cette cour safavide est aussi évoquée par le portrait de Hasan Beg Torkaman, poète excentrique et facétieux de l’époque de Shah ‘Abbas Ier. L’exposition offre par ailleurs, une ouverture sur de multiples thématiques profanes et religieuses. Une coupe peinte avec un couple amoureux provenant d’Iran oriental évoque les routes de la Soie entre la Chine et l’Iran en passant par Samarcande et Boukhara. Cette oeuvre nous montre que le thème de l’amour est présent dans l’art islamique dès les premiers siècles.

À la même époque à la Mecque, les pierres tombales en basalte présentent une calligraphie coufique parfaite, comme l’exemplaire du musée du Louvre présenté. Deux oeuvres évoquent les liens du monde islamique avec l’Europe : le chandelier syrien aux armes des Soldanieri de Florence, du temps des Croisades, et le superbe casque « à la Turque » destiné à être offert par la Maison d’Autriche au Grand Vizir Sinan Pascha d’Istanbul. Cette oeuvre fait partie des prêts prestigieux du Musée de l’Armée.

Publié le Mardi 21 septembre 2021

Partenaires