Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web.

×

Logo Arts de l'Islam
18 expositions 18 villes 20 nov. 2021 27 mars 2022
Retour liste

Qu'allez-vous voir à l'exposition de Toulouse ?

La capitale occitane est au coeur d’une histoire particulière avec le monde islamique. La proximité, au-delà des Pyrénées, de cette zone de contact direct avec l’Espagne musulmane au Moyen-Âge, a visiblement déterminé la densité régionale d’un patrimoine islamique médiéval méditerranéen. Certains trésors sont présents dans l’exposition.

Le fameux suaire de Saint-Exupère de la basilique Saint-Sernin est exceptionnellement sorti de son armoire spéciale pour être présenté. Il représente un des plus beaux exemples européens de ces vêtements médiévaux islamiques en soie. En 1872, Viollet-le-Duc en parle dans son dictionnaire raisonné du mobilier français et le répertorie comme un « textile oriental ». Est associé à cette oeuvre le fameux oliphant en ivoire du même trésor, représenté avec ses cinq registres sculptés, et qui reste l'un des plus beaux d’Europe.

Le rayonnement artistique et culturel de cet Islam médiéval méditerranéen est aussi renforcé avec la présentation de l’astrolabe de la collection du musée Paul Dupuy. Cet instrument scientifique est signé d’un des plus grands fabricants marocains comme le révèle la mention sur l’objet « a été fabriqué par Abu Bakr b. Yusuf dans la ville de Marrakech - que Dieu la rende florissante - en l’année 613 » c’est-à-dire en 1216/1217.

Les prêts du musée du Louvre et du musée de l’Armée permettent de montrer des chefs-d’oeuvre de l’Iran médiéval, de la Turquie ottomane, avec le superbe portrait du sultan Mustapha II, et de l’Inde moghole. La cuirasse aux facettes en miroir au décor incrusté d’or témoigne d’un style iranien qui s’est autant diffusé en Inde qu’en Turquie au XVIe siècle. Le rouleau de prières arabes de plus de deux mètres de long, déroulant les 99 beaux noms de Dieu ainsi que ceux du prophète Mahomet et des quatre califes qui lui ont succédé, est un beau témoignage des croyances en des pouvoirs prophylactiques de ces prières. Le parcours se termine par la vidéo de l’artiste tunisienne Nicène Kossentini, lien entre le passé et le présent.

Publié le Tuesday 21 September 2021

Partenaires