Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web.

×

Logo Arts de l'Islam
18 expositions 18 villes 20 nov. 2021 27 mars 2022
Retour liste

Qu'allez-vous voir à l'exposition de Clermont-Ferrand ?

Une thématique domine dans cette exposition grâce en partie à la combinaison des collections du musée Bargoin et du musée d’art Roger-Quilliot de Clermont Auvergne Métropole autour du textile. Il se trouve que le textile sous de nombreuses formes, soieries, tapis, velours brodé d’or ou d’argent, atteint son âge d’or en art islamique sous les Empires modernes du monde islamique en Turquie, en Iran et en Inde. De grandes manufactures royales voient le jour et les commandes fleurissent tant dans les commandes publiques que privées. La soie produite souvent dans ces pays continue aussi à être importée de Chine. L’exposition présente ainsi deux tapis avec décor de niches, l’un iranien, l’autre turc, qui illustrent la tradition des tapis de prière musulmane, diffusés largement auprès d’une clientèle européenne qui raffole de ces tapis pour ses intérieurs.

Des pièces en soie aux histoires plus particulières, rarissimes dans les collections françaises, seront présentées. Nous présenterons ainsi un tapis circulaire destiné sans doute à dresser une table au sol ou sur un meuble turc brodé de fils d’argent, qui nous plonge, par son décor heureux, dans l’art des jardins persans dont la mode s’est répandue en Turquie dès le XVII e siècle. L’autre œuvre en soie, un étendard de parade militaire, qui fait pendant à une masse d’arme incrustée de fils d’or, est un magnifique témoignage historique des campagnes de Bonaparte en Égypte. Ces objets auraient appartenu au vassal égyptien de l’empereur ottoman, Murad Bey.

Cette série textile est également célébrée par la magnifique œuvre de l’artiste turque Füsun Onur, intitulée Istanbul Obsession , qui constitue une sculpture-tabernacle. D’autres thèmes dominent aussi l’exposition. Le musée de la Manufacture de Sèvres prête l’un de ses chefs-d’œuvre de céramique iranienne du XV e siècle. Les œuvres islamiques des trésors médiévaux d’églises sont illustrées par deux œuvres exceptionnelles, un olifant sculpté provenant vraisemblablement de la cathédrale de Clermont et un lion en cristal de roche égyptien provenant de l’église Saint-Pierre de Bredons, à Albepierre, dans le Cantal. La coexistence de ces cultures et de ces religions est aussi présente grâce à la page peinte rare d’un manuscrit impérial ottoman du XVI e siècle du musée du Louvre, montrant l’émigration des musulmans de la Mecque à Médine conduits ici par Ali et Abbas, gendre et oncle de Mahomet. Enfin, un manuscrit de botanique en langue persane, qui aurait appartenu à la bibliothèque du fameux Tamerlan, appartient au Museum d’Histoire Naturelle de Paris et fait partie de ces trésors islamiques de France exhumés pour l’occasion.

Publié le Tuesday 21 September 2021

Partenaires